Concocté par

Maison Tamboite : Fabricant de vélos d’exception près de Bastille

Insolite| Vues : 1854

À quelques pas de la Bastille, se cache un passage charmant. Il faut pousser une lourde porte pour y pénétrer mais la surprise qui vous attend mérite ce (minuscule) effort : des pavés, de la végétation, et un calme qui contraste avec l’agitation du Faubourg de la rue Saint-Antoine… C’est au fond à droite de cette cour que s’est installée la Maison Tamboite : une jolie boutique-atelier où sont conçus ces vélos d’exception. 

Une adresse volontairement “confidentielle” pour une marque qui ne jure que par l’excellence : ici, on reçoit sur rendez-vous et on propose des cycles sur-mesure à une clientèle venue des quatre coins du monde.

Une tradition familiale

 Aux commandes, Frédéric Jastrzebski. En 2014, ce financier décide d’opérer un tournant dans sa carrière et de redonner vie à l’activité lancée par Léon, son arrière-grand-père, en 1912. Celle-ci avait été reprise par son grand-père Henri puis par son oncle, avant de fermer ses portes à la fin des années 1980, victime de la concurrence de la production industrielle.

L’objectif de ce passionné : conserver l’esprit artisanal des débuts, sans pour autant faire l’impasse sur la technologie et la performance. Il nous parle d’équilibre parfait à trouver entre émotion et ergonomie et en découvrant les trois modèles présentés dans la boutique, on comprend que le pari est réussi.

Côté atelier, c’est Hugo qui assure une grande partie du travail artisanal, une activité qui nécessite patience et précision. Les techniques sont traditionnelles, mais ici encore, la technologie aide à atteindre la perfection : la modélisation 3D permet de concevoir un vélo en tout point adapté à son destinataire.

Trois mois de travail et pas moins de dix artisans sont nécessaires pour donner vie à un vélo de la maison : polissage, chromage, émaillage, façonnage du cuir… Artisans parisiens et tourangeaux sont mis à contribution.


Le résultat : des vélos magnifiques jusque dans les moindres détails.

La Maison Tamboite en quelques chiffres

Plus de 100 ans d’histoire.

3 modèles iconiques : Henri, Marcel et Dalou.

10 artisans.

3 mois de travail entre la commande et la livraison du vélo.

15 mesures au mètre-ruban pour créer un vélo parfaitement adapté à son propriétaire.

Trois questions à Frédéric Jastrzebski, Maison Tamboite

 

Tout d’abord, pourquoi avoir choisi ce quartier pour vous installer ?

C’est un quartier qui a beaucoup de sens pour nous : l’âme artisanale, la culture des belles choses et un certain art de vivre à la française y sont encore fortements présents et c’est pour cela que nous avons choisi de nous implanter ici.

 

Par ailleurs, un client vous a-t-il particulièrement marqué ?

Nous sommes en train de finaliser un vélo pour un client Irlandais, résidant à Oman. Lors d’un voyage dans les pays du Golfe, il a lu un article nous concernant, qui lui a vraiment plu. Il a eu envie d’apprendre à nous connaître, mais il a perdu l’article… A l’occasion d’un autre voyage, en Inde, il est tombé sur le même article dans un journal indien. Il a conservé l’article et a pris contact avec nous, puis il est venu voir et commander un vélo qu’on est en train de réaliser pour lui. C’est un vrai lien qui s’est créé avec lui, Depuis, on communique régulièrement, on lui envoie des photos, il suit avec attention l’avancement du projet : un vrai lien s’est créé avec lui, et c’est vraiment sympathique.

On reçoit des mails sympathiques de gens qui ont connu l’époque de mon grand-père. Et puis, il y a ce livreur qui, récemment, nous a demandé si nous étions le même fabricant de vélos que celui qu’il avait connu dans sa jeunesse, avenue de Clichy. Il trouvait merveilleux que la maison ait repris vie ! Mon grand-père était un personnage, il a marqué beaucoup de personnes.

 

Sinon, des adresses à nous recommander à Paris ?

Juste en face de chez nous, il y a la Maison Strosser. Ce sont des siècles de savoir-faire en matière d’ébénisterie, avec des générations de clients qui se succèdent. Il nous arrive de collaborer avec eux pour des patines et des vernis de bois et ils font un travail exceptionnel.

Il y a également Mayaro, rue Amélie, dans le 7ème arrondissement. Un endroit hybride, entre galerie d’art et concept-store dédié aux savoir-faire artisanaux. On y trouve des gens qui font de superbes souliers sur-mesure, des ébénistes, des lunetiers, des couteliers… Ils ont également une salle de restaurant privée, où un chef deux étoiles vient officier pour quelques convives. C’est une adresse à connaître pour ceux qui aiment le beau et le bon.

Merci à toute l’équipe de la Maison Tamboite pour cette rencontre.

Pour plus d’informations et voir comment vous rendre chez Maison Tamboite, ce bouton est là pour ça :

 

 

Commentaires

commentaires