Concocté par

Nous avons testé la fusion entre le phô et le burrito chez Phorrito

articles| Vues : 1583

À cinq minutes de marche de la station de métro Parmentier dans le 11ème, nous nous sommes rendu chez Phorrito, qui ne cesse de faire parler de lui ces derniers temps sur les réseaux sociaux… Et pour cause, ce spot allie cuisine vietnamienne et mexicaine : un mix étonnant et tellement bon ! On vous l’avoue, étant de véritables gourmets, nous étions très intrigués à l’idée de découvrir l’existence d’une telle fusion.

Phorrito se procalme comme étant une cantine de quartier axée sur la proximité entre les clients (un peu comme au Viet-Nam finalement) et prête à rassasier les faims les plus voraces avec des préparations gourmandes 100% faites maison.

Leur décoration se veut brute et artistique à la fois. Elle comporte une tuyauterie apparente, des planches en bois, du béton ciré et de la vieille pierre retravaillée…Sans oublier la cuisine ouverte et la très grande table du milieu incitant des inconnus à partager un repas ensemble.

Au comptoir un large menu qui propose d’astucieuses combinaisons d’inspiration latino-asiatique attire notre attention. Nous avons le choix entre plusieurs types de phorritos (mélange du burrito mexicain et du phô vietnamien) et de phowoks (mélange du phô vietnamien et du wok thaïlandais).

Nous optons finalement pour des phorritos à base d’émincés de boeuf. Le phorrito se compose d’une galette contenant de la viande marinée dans du bouillon (plusieurs autres options sont possibles : poulet, calamars, crevettes et même du tofu pour les végétariens), de la vermicelle de riz, des pousses de soja, des herbes fraîches et arrosé d’une succulente sauce au beurre de cacahuète.

Après nous être goinfrés, nous sommes allés voir Valentina afin de lui poser quelques questions à propos de son restaurant et du quartier qui l’entoure :

Quels sont vos spots préférés dans le quartier ?
Nous avons effectué les travaux pendant 3 mois nous-mêmes, du coup, on a eu l’occasion de bien découvrir le quartier. On a fait quasiment tous les restaurants de la rue. J’aime bien “Bocamexa”, c’est un restaurant mexicain proposant des burritos authentiques. J’ai également adoré “Paris New York”c’est une de mes adresses préférées dans le quartier, leurs burgers sont trop trop bons ! Puis mon troisième coup de coeur c’est “Cô My Cantine”, une cantine vietnamienne proposant de succulents plats traditionnels.

Pourquoi avez-vous ouvert dans le quartier de Parmentier ?
Au début, nous avons essayé de chercher un local dans le Marais, mais c’était hors de prix. Au final, on en a cherché un autre dans un quartier proche de bureaux et d’écoles, car pendant le déjeuner les gens n’ont généralement pas le temps de manger sur place. Nous avons essayé de créer un espace très accueillant avec un esprit chaleureux basé sur le partage, c’est pour cela qu’on a de grandes tables partagées, c’est pour inciter les gens à se parler entre eux, un peu comme au Viet Nam.

Comment avez-vous eu l’idée de fusionner ces deux cuisines ? 
J’adore la nourriture qui vient d’Amérique Latine et mon partenaire Adrien adore depuis toujours le phô vietnamien. On avait l’idée de faire un projet ensemble. Un jour, par hasard, nous avons vu une vidéo sur Facebook qui montrait une nouvelle recette créée par des chefs californiens et qui s’appelle “Phorrito”. L’idée nous a énormément plu ! On a commencé par faire des essais chez nous, à la maison, puis nous avons adoré le résultat. Petit à petit, nous avons fait évoluer la recette, d’abord en pétrissant nos propres galettes, ensuite en retravaillant les sauces à notre manière avant d’arriver au résultat final. 

Au final, nous sommes repartis satisfaits et très rassasiés (avec en prime deux délicieux cookies au chocolat et à la framboise). Il faut dire que le mariage entre les deux cuisines est plutôt réussi ! Les galettes faites-maison changent énormément des galettes industrielles et la viande marinée dans le bouillon a énormément de saveur. Le gros plus revient bien évidemment aux délicieuses sauces sucrées/salées préparées par la maison à l’exemple de la « tajada ».

Spot testé et approuvé par Hoodspot Journal ! Découvre vite les coordonnées de ce spot en cliquant sur ce bouton :

 

Tu as aimé l’article ? Clique sur J’aime pour découvrir d’autres endroits uniques :

 

Commentaires

commentaires